Newsletter 5

N’éteignez pas la lumière !

Assez de mots sur les barbares ; qu’ils retournent au néant.

Nul besoin de graver leurs noms dans nos mémoires, nul besoin de les mettre à la une des journaux, qu’ils retournent  à l’anonymat !

Nul besoin de perdre son temps à essayer de les comprendre et  d’expliquer d’où ils viennent, ce qui les a conduits à agir…

En quelques  secondes, le souffle de vie d’enfants, d’hommes et de femmes, de jeunes, de vieux, de musulmans, de catholiques, d’athées  s’est éteint.

Tuer à l’aveugle, des innocents, c’est se mettre la honte à soi-même, déshonorer le nom de son père sur plusieurs générations ; il n’y a pas de gloire dans tout cela !

Les médias nous convoquent sur le lieu de leur crime, le poids des mots rivalise alors avec le choc des photos, les images tournent en boucle à la télé. Très vite vient le temps des « assassins »  dont les portraits détournent notre attention des victimes.

« Vous n’êtes pas tout à fait mort tant que quelqu’un se souvient de votre nom » dit le proverbe. N’éteignez donc pas la lumière du souvenir !

Ces tragédies convoquent les politiques. La pensée politique s’appauvrissant, les partis politiques n’hésitent plus à exploiter les filons médiatiques creusés par l’événementiel et guidés par la temporalité des échéances électorales. Ils gardent une logique de communication sur la politique et non sur le problème de société.

Repli sur soi, défiance envers le monde politique, déliaison sociale, communautarisme… ces tragédies mettent à mal le « vivre ensemble »…

Les travailleurs sociaux,  plus que jamais, ont un rôle à jouer, une place à occuper, l’ANPASE l’affirme de nouveau.

Les mesures sécuritaires sont certes nécessaires pour sécuriser le peuple de France mais elles ne seront pas créatrices de lien social, ni réductrices des phénomènes de radicalisation de notre jeunesse…

Le travail social s’adresse à la part d’humanité qu’il y a en chacun de nous… en chacun de nous ai-je dit ! Oh combien c’est difficile à penser et à dire, un jour comme aujourd’hui !

Le secrétaire de l’ANPASE

E Lemaire


RAPPEL: Journées d’études et de formation de l’ANPASE

Risquez la confiance pour créer du lien

L’accompagnement avec maintien à domicile

Les jeudi 13/10/2016 et vendredi 14/10/2016 à LILLE

Il s’agit de poursuivre la réflexion engagée à Biarritz  sur la thèmatique du placement à domicile