Le diagnostic

Harry et le « Diagnostic »

J’ai appris un nouveau mot. Dans ma tête je l’ai rangé, entre « dis à ta mère qu’elle te refasse » et « dis à Mimi que je la kiffe grave ». C’est un mot de grande personne, un gros mot : « diagnostic » Quand j’apprends un nouveau mot, ça me fait tout drôle ; y a pas à dire, comme dit Paulo « quand passe le souffle de la connaissance, ça décoiffe toujours ! »

Moi, je le tiens d’un homme qui s’occupait d’une personne alitée, un médecin sans aucun doute, ça ne pouvait pas être un infirmier vu qu’eux, ils ont une blouse bleue. Lui il avait pas de blouse. L’autre, l’agité, il avait un coup de blues. Alors, l’homme cool, sans blouse, il a décroisé les bras, il a ouvert les mains comme s’il s’apprêtait à recevoir quelque chose, et ils ont parlé.

« Ça s’appelle un entretien » m’a expliqué Paulo.

Moi, j’ai toujours été curieux alors j’ai tendu l’oreille et la femme qui était là elle m’a dit que l’homme d’entretien, il s’occupait du « diagnostic » et qu’il allait le traiter ou s’occuper du traitement, enfin, quelque chose comme ça !

« Traiter les gens, c’est pas bien…», dis toujours ma mère, mais mon père, lui y dit « qu’il faut pas se laisser marcher sur les pieds… ». Alors que ma mère, elle dit « ça dépend de quoi on parle… ». Alors mon père y lui répond… Et puis ils s’engueulent et moi je me casse… Moi, je pense que ça dépend pas de quoi on parle mais de qui on parle. Et puis si on traite direct, c’est correct, c’est quand on mal traite que c’est pas bien.

Enfin bref, à ce qui paraît, l’autre là, c’était un spychiatre, à pas confondre avec un spychologue.

Paulo m’a expliqué : « il y en a un qui est médecin, l’autre pas, il y en a un qui s’occupe du mental et l’autre du bordel que tu as dans la tête ».

Quand il y a du bordel dans votre tête, il faut aller voir un spychologue, il va vous aider à mettre des choses aux encombrants.

Mais quand il y a trop de bordel, que même un chat il ne retrouverait pas ses petits, le mental y va plus, alors il faut aller consulter un spychiatre, il faut pas rester tourneboulé.

Moi aussi, j’en connais des « diagnostics », même de sacrés loustics.

Mon pote Maurice, par exemple, lui y dit qu’il entend des voix, c’est lui qui me l’a dit. Alors moi, je lui ai dit « assieds –toi », j’ai décroisé les bras j’ai ouvert les mains pour m’apprêter à recevoir quelque chose et puis… Au bout d’un moment je me suis énervé et je lui ai dit « Maurice, arrête tes conneries, éteins ton MP3 ». Eh bien ça marché, il est guéri, quoique il m’a l’air toujours aussi azimuté. Il est là, à zigzaguer, à se déhancher dans la rue, il ne sait plus marcher que comme ça, alors ça la fout mal dans le paysage. J’ai dit « Maurice remets ton MP3, il vaut mieux que t’apprennes à vivre avec !».

Plus tard, moi aussi je ferais psy, j’aurai un bureau et sur la porte une plaque avec écrit dessus le nom de mon père. Je l’ai dit à mon éducatrice, elle a souri, et puis j’aurai une assistante, avec rien sous la blouse (ça, je l’ai pas dit à mon éducatrice).

Elle m’a dit que ça tombait bien que j’aie l’idée car justement la psy venait aujourd’hui et que je pourrais la voir.

Moi, au début, je pensais qu’elle venait pour mon éduc car avec tout ce que Paulo, moi et les autres, on lui raconte, ça doit l’encombrer. Mais j’ai appris qu’elle allait voir une spychanalyste. Je ne sais pas trop ce que c’est mais ça doit être comme une super femme de ménage qui vous aide à nettoyer le bordel, car quelquefois on met aux encombrants des choses qui peuvent encore servir, alors, grâce à elle, vous apprenez à re-garder l’essentiel !

Paulo, lui y dit qu’on ne dit plus « femme de ménage » mais « technicienne de surface ». Moi je veux bien, mais ces techniciennes de l’encombrement, ce sont surtout des femmes d’intérieur.

Paulo m’a expliqué que quand les techniciennes et les hommes d’entretien y travaillent ensemble, ça s’appelle un plateau technique.

« Et mon éduc, c’est aussi une technicienne ? » que j’ai demandé à Paulo.

« Elle… » y m’a dit Paulo « c’est une femme pas comme les autres… une incasable… ! ».